http://www.sainteanne.org/images/page_coin_superieur.gif

http://www.sainteanne.org/images/page_bandeau_vertical2.gif

http://www.sainteanne.org/images/dot.gif

> Accueil > Présentation > Histoire et Musée

 

http://www.sainteanne.org/images/puce_1_beige.gif

 Présentation

 Histoire et Musée

 

L’établissement | Hôpital moderne| Spécialités | Téléphones utiles| Plan de l'hôpital | Moyens d'accès | Ses Missions | Organigramme| Construction | Histoire et Musée | Chiffres clés | Autres hôpitaux

 

http://www.sainteanne.org/images/Entree1900a.jpg

L'entrée de l'hôpital Sainte-Anne au début du siècle

Historique

TELO MARTIUS
, ainsi se prénommait TOULON à l'ère Gallo-Romaine. L'histoire est étroitement liée à sa géographie et à son rôle militaire et naval. Celle-ci a grandi au rythme de son port et de l'extension des fortifications de son arsenal. Il en fut de même de l'histoire des hôpitaux maritimes de Toulon où l'Hôpital d'Instruction des Armées Sainte-Anne plonge ses racines.
C'est en 1101 que fut fondé le Prieuré de Saint-Mandrier dans l'île Sepet où l'on débarquait les malades "des grosses barques de guerre".
En 1657, la peste frappant durement la côte méditerranéenne, fut crée le Lazaret de quarantaine.


Vers 1670, Louis XIV ordonne la construction de l'Infirmerie Royale de Saint-Louis à proximité du Prieuré, "sa Majesté désirant faire bâtir un hôpital pour les malades de ses armées navales". En 1830, elle deviendra l'hôpital maritime de Saint-Mandrier dont la fermeture sera consommée en 1910.


En 1687, le Séminaire Royal et le Collège de la Marine, dirigé par les jésuites, s'établissent rue Royale à Toulon (actuelle rue Jean Jaurès).

En 1748, édification dans l'arsenal de l'hôpital du bagne.

En 1755, création du collège de chirurgie pour instruire les chirurgiens qui se destinent aux "Vaisseaux du Roy".


C'est en 1785 que l'Hôpital Principal du port de Toulon s'installe dans les locaux du Séminaire Royal, devenant ainsi l'Hôpital Principal de la Marine (em

placement de l'ancienne poste). Cet hôpital fonctionnera pendant 120 ans, abritera le "Collège Royal de Chirurgie", puis, après la révolution, " l'Ecole de Santé Navale ".

En 1883, le Docteur ROCHARD, Inspecteur Général du Service de Santé de la

http://www.sainteanne.org/images/Entree1900b.jpg

L'entrée de l'hôpital Sainte-Anne au début du siècle

Marine négocie l'achat d'un terrain de 12 hectares au quartier Sainte-Anne, sur les contreforts sud du Mont-Faron, pour 100.000 francs or.

Enfin le 1er septembre 1910, l'Hôpital Sainte-Anne est inauguré. Sa conception est celle de l'époque: plusieurs pavillons séparés, logements espacés dans une vaste enceinte afin de minimiser les risques de contaminations. D'illustres médecins de Marine donnent leur nom aux divers bâtiments, tous orientés nord-sud: Fontan, Cunéo, Roux, Rochard, Keraudren, Fonsagrives, Bertrand et Hernandez.

En 1932, de nouveaux pavillons sont construits à l'allure avant-gardiste: Béranger-Feraud, Hesnard, Penard-Abellin, et cette fois-ci orientés est-ouest.

La période 1939-1945 marque l'occupation partielle de l'hôpital par les troupes italiennes et allemandes.

En 1941, on inaugure la maternité.

A partir de 1962, l'hôpital va se moderniser constamment.

C'est en 1966 que l'hôpital maritime devient l'Hôpital d'Instruction des Armées Sainte-Anne.

Dans les années suivantes, tout s'accélère: ouverture du service de réanimation, de l'hémodialyse, de l'hyperbarie, du service de psychiatrie. Plus tard, l'O.R.L., l'ophtalmologie, la stomatologie s'installe au pavillon Fontan, complètement rénové. Le service de radiologie se modernise avec l'échographie, le scanner, l'I.R.M., l'angiographie numérisée.
Le service d'accueil et des urgences a été crée il y a quelques années. Il a atteint désormais sa vitesse de croisière avec plus de 24 000 passages par an.
L'hôpital de jour qui a connu un remarquable succès, sachant répondre aux exigences légitimes des patients est transféré sur le pavillon Penard-Abelin, sur le même site que le Centre de prélèvement et de vaccination et que le Centre de consultations externes médico-chirurgicales.

Depuis 2002 le CEMPN Sud, regroupant les anciens CEMPN de Marseille et de Toulon, est installé dans les locaux neufs au pavillon Keraud

ren et devient un service de l'HIA Sainte Anne. Il en est de même de la Maison de Convalescence de l'Oratoire qui devient un service excentré de l'hôpital; essentiellement axé sur la rééducation fonctionnelle avec l'apport d'un centre de balnéothérapie ultra-moderne.

Depuis 2001, se concrétisent les premières restructurations immobilières programmées dans le Schéma Directeur d'Infrastructure Transitionnel (S.D.I.T.), décidé par la DCSSA dans l'attente de la mise en service du futur HIA Sainte Anne dont le lancement de la réalisation a été officialisé par le Ministère de la Défense le 11 décembre 1998 et l'architecte retenu à l'issue du concours d'architecture de décembre 1999.

Depuis 2002, une avancée significative des restructurations devrait voir leur aboutissement en 2003.

Ainsi l'hôpital Sainte Anne est entré dans la technologie médicale et chirurgicale du 21ème siècle avec l'ambition d'une qualité de soins accrue, d'une modernisation de l'hygiène et du confort et d'une sécurité renforcée des secteurs hôteliers et techniques.
Il en est de même du département de soins de suite et médecine physique et réadaptation anciennement Maison de Convalescence de l'Oratoire

Les Archives
collectent, conservent et communiquent les fonds d'archives.

Le Musée
conserve des collections qui témoignent de l'histoire de l'hôpital, de la médecine et des professions de santé.

 

http://www.sainteanne.org/images/puce_haut.gif

L’établissement | Hôpital moderne| Spécialités | Téléphones utiles| Plan de l'hôpital | Moyens d'accès | Ses Missions | Organigramme| Construction | Histoire et Musée | Chiffres clés | Autres hôpitaux

http://www.sainteanne.org/images/ssapetit.gif